Elguijaronegro

Graphisme, photo, vidéos, écrits, musique. - Une partie de ma vie d'artiste - Amis, visiteurs, soyez les bienvenus!

13 juillet 2005

Puichor

puichor_puits

                                 Puichor (prononcer Pouichor)

Je tiens cette histoire de ma mère, qui la tenait elle-même de sa grand-mère.

La mère de Puichor était morte peu après l'avoir mise au monde, et son père, ne supportant pas le veuvage, avait succombé aux charmes d'une intrigante surnommée "La vitrega". Ils n'avaient pas tardé à concevoir une petite fille, qui ressemblait, hélas, à sa mère en tous points et que l'on ne tarda pas à surnommer "La lenecha".
Le père se désinteressa alors de Puichor, qui fut considérée comme servante à qui l'on confiait sans vergogne les tâches les plus ingrates, tout en ne lui épargnant pas les quolibets. Elle portait les vieilles robes de sa marâtres et de sa soeur cadette. Tandis que La vitrega et La lenecha se pavanaient devant leurs miroirs, parées de leurs plus beaux atours et bijoux.

Dans cette contrée vivait une sorcière, Zahar*, qui chaque année descendait de la montagne pour réclamer les services d'une jeune fille de bonne naissance. Lorsque ce fut le tour de la maison de Puichor, c'est bien sûr elle, l'aînée qui partit, heureuse d'échapper pour un temps à l'atmosphère sordide de sa maison. Tandis que La vitrega se désolait d'avoir à appointer plusieurs servantes pour la remplacer, et que La lenecha se réjouissait de n'avoir plus de rivale potentielle!

Puichor s'en alla nus-pieds, son couffin sur la tête, dans lequel elle avait roulé son tapis, plié une robe neuve en chanvre, et déposé une gourde de thé et trois kesras (galettes de semoule) qui venaient d'être cuites sur le kanoun juste avant son départ. Elle ne mit pas moins de sept jours pour arriver au repaire troglodyte de Zahar.
Là, elle n'eut guère le loisir de se débarbouiller, de se changer, ou de souffler un peu, sa maîtresse lui mit aussitôt le balai entre les mains et lui indiqua les tâches courantes.
Puichor était vaillante, Zahar s'en aperçut rapidement, mais elle ne lui fit bénéficier d'aucun régime de faveur. Elle aimait l'entendre chanter ses mélopées lorsque, docile, elle s'activait; elle l'épiait lorsqu'elle dansait autour du puits en parlant aux oiseaux; elle baissait les yeux lorsqu'elle priait à genoux sur son tapis, soleil levant.
L'année passa très vite pour Puichor qui aimait silence et solitude, et ne regrettait ni son village ni sa maison. Parfois, évoquait-elle nostalgiquement son père...

Le temps venu, Zahar la remercia:
"Puichor, puisque tu m'as fidèlement servie, puisque tu es à présent une femme, entre dans ma chambre secrête, choisis en reconnaissance ce que tu désires, et retourne parmi les tiens."

Puichor pénétra dans la "caverne", souffle coupé, tant les joyaux étincellaient dans la pénombre! Elle choisit une perle, sans défaut, montée sur une chaine d'or et elle en para son front. Zahar loua son bon goût et sa modestie et lui souhaita excellent retour.

Puichor se rendit au puits, remplit d'eau sa gourde,  et une bassine, se lava, se revêtit de sa nouvelle robe de chanvre, jeta l'ancienne au feu, alla chercher au four trois galettes, roula son tapis et sans se retourner, regagna son village.

A son arrivée, La vitrega et La lenecha poussèrent les hauts cris! Elles se moquèrent de sa naïveté, lui confisquèrent la perle et lui ordonnèrent plus de vingt besognes harassantes. La vitrega fit immédiatement apprêter un équipage pour que La lenecha se rende à son tour auprès de la sorcière, elle lui recommanda de faire un meilleur usage de ses libéralités!

La lenecha atteint le repaire en une journée de cariole, et y monta péniblement toutes ses malles et coffres emplis d'étoffes, de parfums et de collifichets. Lorsque sa patronne lui mit le balai entre les mains, elle refusa toute collaboration. Elle passa ses journées à injurier son impassible maîtresse, et à se prélasser dans ses étoffes moelleuses.

L'année passa très lentement pour Zahar qui ne parvenait pas à déceler la moindre qualité chez son "employée", elle ne la laissa jamais sans surveillance, de sorte qu'avant la fin de l'année La lenecha ne put se rendre dans la chambre aux secrets tant convoités.

Le temps venu, le jeune fille fut remerciée:
"Entre dans ma chambre et choisis ce qui te fait plaisir, puis rentre parmi les tiens" lui dit la sorcière.

La lenecha ne se fit pas prier, elle saisit le plus grand de ses coffres et y entassa pèle-mèle tout ce qui voulait bien y entrer, à regret ferma-t-elle le couvercle, à grande difficulté le traina-t-elle hors de la caverne. Zahar, en riant, la loua pour son appétit vorace et lui souhaita bon retour.
La vitréga, prévoyante, avait dépéché auprès d'elle une cariole qui la ramena  en quelques heures. L'arrivée fut triomphale, le coffre amené dans la chambre de la vitrega, et les deux femmes s'enfermèrent immédiatement pour évaluer et contempler leur trésor.

Quelques heures plus tard, Puichor soudain inquiète du trop grand silence qui régnait dans la maison, et sur le conseil de son vieux père, alla prudemment jeter un oeil par l'une des fenêtres qui donnaient sur la cour intérieure. Ce qu'elle vit l'épouvanta: point de femmes et point de trésor, mais deux énormes serpents repus et somnolents lovés dans le coffre. Elle appela, on scella le coffre et on le retourna en toute hâte vers le repaire troglodyte afin que la sorcière Zahar en dispose convenablement.

Jamais plus l'on entendit parler des deux femmes dans la contrée, Puichor recouvrit la pleine possession et jouissance de sa fortune et de son héritage. Elle ne tarda pas à être remarquée par un charmant jeune homme, dont elle fit les délices en l'épousant. Et leur postérité fut abondante.

*anagramme de Hazar, signifiant : VIE

musique

Posté par KNTHMH à 15:09 - Rêves, contes et légendes - Commentaires [14] - Permalien [#]

Commentaires

  • puichor

    s'il vous plait ou puige trouver le livre de l'histoire de puichor???

    Posté par Fabienne, 17 octobre 2007 à 02:45
  • le livre?

    Mais je suis l'auteur, c'est moi qui l'ai écrite d'après la tradition orale familiale de générations en génération, et mes livres? ce sont mes blogs!
    vous pouvez trouver cette histoire sur mes blogs à plusieurs endroits sur le net

    je n'ai rien édité sur livre, sur papier, le net est mon support privilégié

    merci de vous interesser à Puichor!

    Posté par KNTHMH, 17 octobre 2007 à 16:50
  • puichor

    Merci d'avoir repondu a mon commentaire. Mon pere qui a maintenant 72 ans avait le livre de l'histoire de puichore et il nous le lisait souvent mais on ne trouve plus son livre et je pensais le chercher sur internet mais je n'arrive pas a trouver le livre. je sais qu'il existe puisque mon pere l'avait! C'etait un livre qu'il avait lorsqu'il habitait a Alger.

    Posté par Fabienne, 18 octobre 2007 à 03:31
  • merci Fabienne

    et que racontait-il ce livre?
    pouvez-vous me le dire?
    ça m'interesse au plus haut point pour les raisons suivantes:

    l'histoire que j'ai écrite est unique parce que elle était comme je vous le dis de tradition orale, venue de par les migrations de notre famille et Dieu sait s'il y en eut!

    ce n'est pas la cersion mot pour mot que me racontait ma mère que lui racontait sa mère que j'ai écrite, mais ma propre version avec mes propres mots et transposée dans le désert algérien

    que contenait l'histoire de Puichore que vous racontait votre père dans le livre algérois dont vous parlez?
    quels en étaient les autres petrsonnages?

    vous m'avez interrogée, je vous interroge à mon tour, et j'espère avoir de vos nouvelles à ce sujet,
    merci

    Posté par KNTHMH, 18 octobre 2007 à 12:15
  • autres précisions pour Fabienne

    le mot puichore sur le net ne correspond à aucune base de données

    les mots lenecha et vitrega étaient absents des bases de données du net lorsque j'ai écrit cette histoire en mai 2005 (je vérifie toujours depuis un certain jour où je me suis aperçue que l'un de mes pseudos était également celui d'une prostituée qui recrutait sur le net!)

    et j'ai l'habitude que les prénoms, pseudos, etc dont je me sers, et qui sont uniques lorsque je consulte les bases de données pour les prendre, fleurissent par la suite comme trainée de poudre par la suite sur le net
    donc actuellement: 9 pages répertoriées sur google avec lenecha pour prénom, nom, pseudo ou intitulé d'email

    pour vitrega, en particulier muma vitrega ou mama vitrega, 65 pages

    en particulier en roumanie

    donc je suis fondée à penser que cette histoitre me vient du côté "rom" de ma famille au cours de ses migrations

    car les seules données que j'ai conservées sans les changer pour écrire mon conte sur la trame du conte transmis sont: puichor, lenecha et vitrega

    Posté par KNTHMH, 18 octobre 2007 à 12:27
  • possível, não possível ?

    J'aime tes contes ou tes légendes, elles sont si loin de ce que je connais ou suis! et pourtant elles parlent fortement à mon âme sudiste. Parmi les langues que tu pratiques, y a-t-il une petite place pour l'espagnol? me gusta mucho hablar esta lengua, como quiere! poiché vuoi, se preferisca italiano è anche possibile, english spoken too.

    поцелуи и мед

    Posté par Chipolata, 04 août 2005 à 14:28
  • Encore d'autres précisions

    datant d'aujourd'hui

    je parlais avec une parente de votre demande
    eh bien figurez-vous que cette parente dans les années 44 à Alger a eu un petit livre (genre livre d'or ou d'argent) qui était fait pour les enfants avec l'histoire de Puichor, les illustrations comportaient des personnages en vêtements roumains ou yogoslave, et elle a lu cette histoire à ses enfants

    c'était juste après que les américains aient libéré l'algérie, donc après 43, l'arrivée des premiers livres pour réapprovisionner les librairies et qui venaient de l'est m'a-t-elle affirmé, donc le livre a bien existé

    alors qui en a trace?

    des personnes en auraient-elles un exemplaire?

    pourraient-elles en faire des photos et les présenter sur le net? ou nous contacter à ce sujet? merci

    Posté par KNTHMH, 19 octobre 2007 à 23:31
  • como queres

    Merci pour tes baisers à la russe miellés!
    Rigolo!

    Ne plaisante pas trop avec ça!

    posibel, si quiere, tutti due parleremo друг

    Posté par jubilacion, 05 août 2005 à 15:37
  • Tant que j'y pense...

    Tu ne préfèrerais pas occitan ou eushkara? plûtôt? ez amazigh não possível !

    Posté par jubilacion, 05 août 2005 à 15:41
  • Bonjour Fabienne

    AU CAS OU VOUS REPASSERIEZ PAR LA:

    Votre adresse mail me refuse tout mail, donc vous n'avez certainement pas reçu les dernières précisions et recherches que je vous ai envoyées

    VEuillez donc en prendre directement connaissance dans mes coms ici et dans la note:
    http://elguijaronegro.canalblog.com/archives/2007/10/17/6572467.html

    je ne peux faire mieux à votre égard, et j'espè_re un jour que quelqu'un puissennous poster des nouvelles de ce livre d'enfant portant le même nom de l'héroïne de mon conte.
    Si c'"est le cas, ne pouvant vous adresser de mail (!), c'est ici que vous trouveriez les réponses éventuelles.

    Salutations à vous

    Posté par KNTHMH, 26 octobre 2007 à 17:28
  • wow!! desolee de ne pas avoir repondu si tot. Donc le livre est quelque part!!! Mais ou??
    Le livre racontait exactement l'histoire que vous avez ecrit. Je ne me rappelle pas mot a mot mais les points principaux sont les meme. Mon email est DLUKA@sbcglobal.net.
    Je cherche toujours sur internet ou se trouve ce livre, il doit bien etre quelque part!! je ne me rappelle pas trop des images.
    a bientot sur le net..

    Posté par Fabienne, 07 novembre 2007 à 02:35
  • Mon premier livre...

    "Pouichore" a été édité à Alger en 1946 ou 47? Ce conte était illustré par des dessins de Brouty. C'est avec lui que j'ai appris à lire. Je crois que ce conte était d'origine roumaine...Donc, il a dû être conçu il y a fort longtemps. Malheureusement, toute mon enfance avec ce conte est resté là-bas, de l'autre côté de la mer.

    Posté par madeleine, 04 novembre 2013 à 13:41
  • Oui Puichor

    d'après tout ce qui m'a été dit, le livre daterait de 44, serait bilingue français-anglais et raconterait l'histoire d'un petit poussin sa couverture étant celle-ci: http://p1.storage.canalblog.com/14/86/54952/22193467.jpg
    cela n'a pas l'air de correspondre vraiment avec le conte que j'ai relaté en 2005 plus haut sur cet article
    je n'ai pas d'autres détails à ce sujet

    pour ce qui est de ma propre enfance, elle est demeurée en grande partie de l'autre côté de la Méditerranée, en effet, comme pour vous Madeleine!

    Posté par KNTHMH, 04 novembre 2013 à 22:27
  • sur priceminister actuellement

    http://www.priceminister.com/offer/buy/176387115/pouichore-le-petit-poussin-de-pierre-jarry.html



    Auteur(s) : PIERRE JARRY
    Editeur : G. Dinesco
    Langue : Français
    Parution : 01/01/1940
    Format : Moyen, de 350g à 1kg
    Nombre de pages : 166

    HISTOIRE D'UN PETIT POUSSIN . CONTE POPULAIRE ROUMAIN

    Posté par KNTHMH, 04 novembre 2013 à 22:49

Poster un commentaire