Elguijaronegro

Graphisme, photo, vidéos, écrits, musique. - Une partie de ma vie d'artiste - Amis, visiteurs, soyez les bienvenus!

10 février 2006

Al Djezaïr blues... (ici? Pas là? Luxe et riance...)

Al djezaïr Blues

(nouvelle publiée le 11/11/03)


Je me souviens, j’étais troufion en Algérie. La galère, « opération de police » qu’ils disaient. Nous étions plusieurs à penser que nous n’avions rien à faire ici.Cette grande caserne isolée dans la chaleur, bruyante, sale, terrains vagues, papiers gras. J’avais mal aux pieds, suite aux longues marches dans le djebel. Seul distraction, ce petit garçon, pas plus haut que trois pommes, qui venait chanter sous nos fenêtres et il criait, en lançant en l’air ses bras en V « Vi’ degolle !, Vi’ degolle ! ».
· Je me souviens, nous habitions, une grande maison avec un jardin, un potager, un poulailler. Mes parents disposaient d'une cuisinière et un jardinier venait de temps en temps. Notre père soignait les militaires après les opérations de « maintien de l’ordre » dans la mechta. Nous étions là, en suspension, coincés entre deux mondes. Derrière la maison après un terrain vague, il y a avait une caserne ; Mon petit frère s’y rendait, il faisait le pitre pour les bidasses. Ils rigolaient de voir ce marmot lever ses petits bras au ciel en V et crier « Viv’ Degaulle !, viv’ Degaulle ! ».
· Elle se souvient, maintenant, au soir de sa vie. Comme lors d’une marée d’équinoxe les souvenirs se disposaient sur la plage de sa mémoire. Elle les triait, les contemplaient. Elle se les remémorait comme un carré de chocolat fondant sur la langue. Toute cette vie, ces souvenirs accumulés. Elle ne savait où donner de la tête, il y en avait trop. Il y avait celui-ci, par le contraste tendrement particulier, se rapportant à son plus jeune fils. Un jour qu’il s’était échappé, elle l’avait retrouvé à la caserne. Il faisait rire les jeunes appelés en criant « Viv’ de Gaulle !, Viv’ de Gaulle !» C’était touchant, il n’avait que deux ans, il ne savait rien de cette guerre et eux, encore des enfants, ils voulaient déjà l’oublier.
· Je me souviens quand mon oncle me racontait ses souvenirs de quand il était chez le toubib. Le jour où la toubiba avait cherché son plus jeune fils. Branle bas le combat dans la casbah. On a tout fouillé, le poulailler, le potager. Et puis, le marmot était revenu, avec un grand sourire. Mon oncle, Salem, lui demanda où il était parti. Il répondit qu’il avait crié « Videgaulle ! Videgaulle ! » aux soldats, derrière, là-bas, à la caserne.

Mots à maux d’amour

(poème publié le 18/05/03)


M'aime en haut,
Même en bas.

Mes mots,
Menus mots mignons,
Au matin, murmurés,
Mots câlins,
Mots satins.

Mots d’amour
Mots d’espoir.

Mots d’un jour.

Mois moroses.
Mots malins,
Mascara mouillé,
Mots obtus
Motus.

Maux d’amour
Mots malmenés
Mots lâches.

Mots qui tuent,
Mille mots mille morts.

Amour amer
Amère mémoire
Mémoire d’amour.


Nouvelles  de Bruno Melin

haïkus de Bruno Melin

Galerie de tableaux de Bruno Melin

© Bruno Memin
©
www.expression.free.fr

Bruno Memin a publié: Deux de mes nouvelles
sur www.manuscrit.com

Deux petites nouvelles d'ailleurs. Entre sueur et suaire à la tombée de la nuit.

où l'on peut commander directement l'ouvrage

(papier ou pdf)


Posté par KNTHMH à 06:10 - En glanant le ouèbe... - Commentaires [5] - Permalien [#]

Commentaires

  • Jolis mots...fleurs en pétales de voyelles et de consonnes. J'aime les mots.

    Tendresse Tahheyyât

    Chris très zen parce qu'elle écrit en écoutant de la musique traditionnelle chinoise...c'est si beau!

    Posté par Chris, 10 février 2006 à 21:03
  • Oui

    presque aussi beau, tout en étant très différent! que la musique berbère.

    Nous aimons lmes mots Chris
    les maux, un peu ou beaucoup moins!

    Sourire, sourires

    Posté par jubilacion, 11 février 2006 à 00:42
  • J'adore!

    Un autre texte du grand Charles AZNAVOUR

    Des mots pour parler de ces mots
    Pour parler fort pour parler haut
    Des mots prononcés pour l'histoire
    Des mots sortis de la mémoire

    Des mots charmants
    Des mots d'enfants
    Des mots pour papa et maman

    Des mots nouveaux de dictionnaire
    Des mots en langues étrangères
    Des mots écrits des petits mots
    Des mots crachés qui font gros mots

    Des mots des mots toujours des mots
    Il faudrait se méfier des mots

    Des mots pour jouer avec les mots
    Des mots riches et des mots idiots
    Des mots pour mentir sans vergogne
    Des mots tendres et des mots qui cognent

    Des mots insensés ou abscons
    Des mots savants ou des mots cons
    Des mots chuchotés à la messe
    Et des mots pour parler de fesses

    Des mots pour aider son prochain
    Des mots pour vendre son voisin
    Des mots des mots toujours des mots
    Il faudrait se méfier des mots

    Des mots pour rassurer parfois
    Des mots semant le désarroi
    Des mots chantant des mots intimes
    Des mots cruels qui poussent au crime

    Des mots snobs et des mots d'argot
    Des mots tranchants comme un couteau
    Des mots auquel le coeur succombe
    Des mots prononcés sur les tombes

    Des mots vides et des mots ronflants
    Des mots qui détruisent les gens
    Des mots des mots toujours des mots
    Il faudrait se méfier des mots

    Des mots perfides et sentencieux
    Des mots pour s'adresser à Dieu
    Des mots qui restent symboliques
    Des mots pour les nuits érotiques

    Des mots qu'on voudrait oublier
    Des mots très durs à prononcer
    Des mots qui vous envoient vous battre
    Des mots prestigieux de théâtre

    Des mots simples des mots d'amour
    Des mots rimant avec toujours
    Des mots des mots toujours des mots
    Il faudrait se méfier des mots !

    Posté par Kahina, 11 février 2006 à 15:49
  • Oui merci

    Kahina!

    Beau texte d'Aznavourian

    Comment (ne pas) se méfier des mots?
    surtout sur les blogs!

    Quant aux mots qui détruisent les gens, on peut leur faire confiance, ils atteignent souvent leur cible et même au-delà des effets escomptés!

    Posté par jubilacion, 12 février 2006 à 14:24
  • Excuses grandes

    à l'auteur de ces textes, oui je ne lui ai pas demandé si je pouvais les citer et orienter des éventuels lecteurs ou contemplateurs vers ses oeuvres, c'est vrai!

    J'espère qu'il n'a pas mal compris mon geste, et si cela était je réitère toutes mes excuses, je ne souhaitais que lui faire de la pub! mais peut-être n'en souhaite-t-il aucune?

    Désolée!

    Posté par jubilacion, 24 février 2006 à 17:10

Poster un commentaire