Elguijaronegro

Graphisme, photo, vidéos, écrits, musique. - Une partie de ma vie d'artiste - Amis, visiteurs, soyez les bienvenus!

16 mars 2006

Un, Deux,Trois, DANSEZ!

Synopsis

New York. Les écoles publiques de Manhattan, de Brooklyn et du Queens sont en effervescence tandis que s'organise le concours annuel de danses de salon pour les élèves de CM1 et CM2. Filmé à travers le prisme de leur regard, ce concours permet à ces enfants issus de l'immigration et du tissu urbain de se métamorphoser, le temps de quelques pas de danse, en de véritables ladies et gentlemen.

Au bout, il y a peut-être la victoire. Avant, il y aura eu l’apprentissage de la danse, mais aussi celui de la rigueur et celui de l’autre. L’apprentissage de la vie, tout simplement.

Un, deux, trois Dansez ! donne une vision de la jeunesse américaine puisqu'il montre les répétitions mais aussi la vie privée de certains des enfants présents dans le film.

____________________________

Amy Sewel, journaliste s'est rendue dans une école de New York afin de consacrer un article aux compétions inter-écoles de danse de salon. Une fois sur place, la journaliste a été très impressionnée .

La parole aux enfants

Le casting a débuté pratiquement en même temps que le tournage. Le fait que ce soient les enfants qui racontent l'histoire du documentaire a paru évident aux deux productrices Amy Sewel et Marilyn Agrelo .

Les danses de salon dans le système éducatif américain

L'American Ballroom Theater (ABrT) est une organisation à but non lucratif dont l'objectif est de faire entrer la danse de salon dans les écoles américaines. Depuis une dizaine d'années, l'association s'est implantée dans une soixantaine d'établissements scolaires de New-York. Pendant une durée de dix semaines, les élèves apprenent un répertoire de danse de salon composée par la rumba, le merengué, le fox-trot, le tango et le swing. Chaque école a le choix ou non de participer à la compétition. Environ 48 écoles concourent chaque et seulement 9 sont qualifiées pour la finale.

source

____________________________

Avis, critiques, résumé

Ce documentaire se situe au sein d'écoles primaires de New-York où les élèves se consacrent à l'organisation d'un concours de danse.
Enseignement, apprentissage, mixité, transformations et surtout de la précision chez ces jeunes captés par une caméra attentive et authentique. André Ruellan

Bonjour à tous,
Cet été j'ai vu ce film à New york ,il est formidable.
C'est le monde des enfants avec tout ce qui l'entoure.Un monde réaliste.
On rit bien .
à ne pas rater.
Posté le: 8 Mar 2006 21:03

Franchement c'est un pur bonheur. il est magnifique j'en suis encore tout ému. je le recommande à tout le monde, et en VO si possible.
Les enfants font preuve d'une grande maturité, d'une grande intelligence... je n'en dirai pas plus...
Attention ca va swinguer!!!!!!
Posté le: 16 Mar 2006 20:01

J'ai vu le film et j'en suis ressortie absolument enchantée, heureuse.
Quelle fraicheur ! Quel bonheur de voir comment les enfants se transforment par amour de la danse, du groupe , de l'envie de gagner.
Je suis prof de gym et pour moi la danse, de bal, collective ou contemporaine est une occasion, un moyen de parler de plaisir de contact avec l'autre, de respect, de volonté, de passion.... de mille et une chose qui sont essentielles à la construction d'un être social.
J'ai aimé ce film car 'j'y ai trouvé des choses que je défends corps et âme depuis des années. J'ai versé une larme de plaisir en voyant les danseurs lors de la finale, mais aussi en écoutant les interviews des enfants.
Posté le: 26 Mar 2006 15:26

Le documentaire américain Un...deux...trois dansez ne s'intéresse pas à la vie politique, ni même à la faune ou à la flore d'ailleurs, mais se concentre, en revanche, sur la vie scolaire des quartiers défavorisés de New York. Rappellant inéluctablement sur la forme, le documentaire français Etre et avoir, de Nicolas Philibert, Un...deux...trois dansez relate, en effet, une partie du quotidien d'élèves du CM1/CM2 issus de différentes écoles primaires. Mais la comparaison à celui-ci s'arrête aux locaux scolaires, puisque le spectateur se retrouve plongé, en plein décors urbains, et plus précisément au sein des écoles élémentaires installées dans les quartiers pauvres et les plus désavantages de l'immensité new-yorkaise, qui regroupe autant de populations que d'ethnies différentes. sans jamais chavirer dans une vision éculée de ces quartiers en difficulté qui sont réputés pour baigner dans la misère et la violence, et en évitant les description imbibées de clichés et de stéréotypes, la cinéaste Marilyn Agrelo propose une observation subtile et touchante de la vie des enfants qui y résident, dont certains d'entres eux, trouvent en la danse, une échappatoire aux problèmes économiques, familiaux et sociaux qui sont présents à la maison et qui ont ainsi immanquablement des répercutions dans le comportement et la vie sociale des enfants. Perçue par les enfants et démontrée par l'école comme un outil d'ouverture culturelle, de communication, de socialisation et d'enrichissement des liens entre les individus, le programme de danse gratuite instauré dans les établissements scolaires permet aux enfants, avant tout, de s'amuser, de grandir, mais également de se surpasser, de se sentir capable d'agir et surtout d'éviter le sentiment d'inutilité qui reflète, bien souvent, la situation familiale désastreuse d'un enfant. Magnifiquement narrée, cette histoire véridique offre au spectateur une vision humaine et pleine de tendresse de l'enfance et transmet surtout une douce et agréable note d'espoir. Ce documentaire puise toute sa force dans une humilité remarquable, dans la beauté du message qui prône la danse et l'amusement de la jeunesse, de même que dans la personnalité complexe et attachante de tous les enfants qui étonnent littéralement par leur maturité et leur acharnement dans les tâches effectuées. Bien plus qu'un simple documentaire, Un...deux...trois dansez se dévoile comme une analyse touchante et pertinente de l'enfance à l'adolescence de la jeunesse vivant dans les quartiers difficiles. Avec une naïveté à l'image de l'enfance et avec une touche de poésie véhiculée par le lyrisme du récit, cette oeuvre se présente comme une grande leçon de vie et comme un hymne à l'enfance et à la jouissance des choses simples et élémentaires du quotidien. De plus, la réalisatrice octroie à son documentaire une réelle profondeur et une forte intensité émotionnelle, de sorte que le spectateur soit passionné et fasciné par le sujet toute la durée du film. Finalement, grâce à des rythmes bouillonnants et entraînants de tango, de swing ou de salsa et à la réalisation proche d'un document amateur qui assimile Un...deux...trois dansez à un souvenir chaleureux et irrésistible d'une année grande scolaire, le spectateur passe un moment envoûtant et merveilleux devant ce magnifique documentaire. Une chose est sûre, à la vision de Un...deux...trois dansez, on ne peut que pleinement approuver l'idée que le documentaire forme un partie intégrante du septième art.

cine-world.skyblog.com

Bien plus qu'à la danse, le film s'intéresse surtout davantage aux enfants. La caméra réunit des écoles de différents quartiers de New York. La plupart vivent dans des familles éclatées ou pauvres, certains même parlent espagnol plutôt qu'américain. Toutes les écoles sont un formidable melting-pot de religions et d'origines. Des gamins de dix ans sont assez au courant que des jeunes plus grands vendent de la drogue. Certaines fillettes soucieuses de leurs formes adolescentes qui se développent ont déjà conscience que des adultes louches pourraient être un danger. Et bien ces cours de danse vont justement ouvrir les enfants aux autres autant qu'à l'avenir. La passion des enseignants est bien réelle, ils sont comme les entraîneurs d'une équipe : tout le monde doit progresser. Et surtout la difficile et sélective compétition arrive, une seule école remportera la coupe. Les professeurs transmettent facilement la fameuse "winning attitude", il faut être le meilleur et tout faire pour gagner.

Le documentaire Un... Deux... Trois Dansez fait un portrait des enfants qui apprennent à danser qui est complèté par leurs confidences hors de l'école. Les différentes danses ne se pratiquent qu'en couple d'un garçon avec une fille. La fillette asiatique, le garçon timide, le rondouillard, la trop grande, le latino, le binoclard, l'ambitieuse… les garçons et les filles se découvrent. Ils sont encore loin des passions du Ballroom dancing de Baz Luhrmann, mais comme dans Etre et Avoir on suit avec intérêt le parcours de quelques enfants. On se surprend à bouger des pieds sur la musique de Glenn Miller ou de Frank Sinatra. Avec une danse on dirige sa cavalière et avec une autre on met en valeur son partenaire. La danse vise aussi à apporter de la distinction et à contribuer à ce que les enfants s'épanouissent. Ils s'encouragent les uns les autres et apprennent à avoir confiance en eux. Quand arrive la compétition entre écoles pour la grande finale, le stress monte autant que le suspens. Qui va gagner ? Un... Deux... Trois Dansez est une bien belle aventure humaine autant qu'un joli film.

Christophe Maulavé

____________________________

Renseignements divers:

Sortie le 16 mars 2006 en France.
Affiche du film

Galerie photo

Bandes annonces

Un film américain
Genre : Documentaire - Durée : 1H45 mn

Réalisation Marilyn Agrelo
D’après un article de Amy Sewell
Production Amy Sewell ; Marilyn Agrelo
Montage Sabine Krayenbühl
Directrice de la photographie Claudia Raschke-robinson
Compositeurs Steven Lutvak & Joseph Baker
Distributeur : UGC

Le film se joue à l'Utopia de Bordeaux.
le DVD sortira le 15 septembre! Vous pourrez le commander directement sur le site officiel!
http://undeuxtroisdansez.com/

Posté par KNTHMH à 06:31 - Films - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire