Elguijaronegro

Graphisme, photo, vidéos, écrits, musique. - Une partie de ma vie d'artiste - Amis, visiteurs, soyez les bienvenus!

09 octobre 2006

Le défi

Après quatre années d'enfermement progressif
dû à plusieurs maladies graves,
alors que je vis de plus en plus souvent
d'éprouvantes crises de paralysie
et que je deviens peu à peu handicapée motrice,
je décide que cela suffit,
que j'en ai ASSEZ, et que je veux VIVRE!
Comme une personne NORMALE
c'est à dire: m'ouvrir à nouveau au monde extérieur
et surtout à moi! car qui suis-je?

djnn

Avant de commencer cette aventure,
je visionne à nouveau le film : Le Défi (un film de danse)

Oui, moi aussi, je redanserai,
c'est décidé!
Je referai beaucoup d'autres choses
et j'ai à coeur de les mettre en oeuvre!

L'aventure commence en Février 2005,
lorsqu'en pleine crise, j'accepte de me rendre avec mon époux, chez notre fille, pour quelques jours.
Emporter tout l'équipement destiné à soulager mes handicaps, et espérer qu'aucune crise ne viendrait alourdir le séjour!

Nos enfants ont tout prévu, et aménagé leur appartement en fonction des nouvelles donnes.
Je n'aurai qu'à me faire "dorloter". Rire et faire de la musique avec ma fille.
Manger de bons petits plats préparés par mon gendre.
Prendre des photos, monter des films.
Contempler la montagne, la neige.
Me laisser bercer par la nature, par le chant intérieur de mon pays, de mes enfants retrouvés!
Prendre soin de mon corps malgré une étrange aversion pour l'eau qui s'est fait jour depuis janvier!
Que ne peuvent tendresse et sollicitude sur un corps et une mémoire détruits!
Six jours de rêve, où je recommence à improviser musicalement, et où je parviens à danser une heure et trente minutes, avant de retourner éblouie, repue,
dans mon traintrain ordinaire, chez moi, devant l'ordi!

Cinq kilos en plus, d'autres crises, très rapprochées,
et malgré le ciel bleu, insolent,
me revoilà prisonnière dans mon bureau sans barreaux,
mes muscles se nouent, même le kiné ne peut plus les assouplir,
malgré de nombreuses séances et massages.

Puisque je suis immobilisée, rivée à nouveau devant l'écran,
pourquoi ne pas aller à la rencontre d'autres internautes?
Nouveau défi, nouvelle porte entrouverte...
Je ne connais rien à leur monde, à leurs règles, à leurs codes,
et je ne sais encore qui je suis et où je vais!
A peine pourquoi je le fais!
Folie?
Qui ne sera certainement, ni la première, ni la dernière!
J'apprendrai, il y a toujours à apprendre,
alors je fonce, quitte à m'y brûler!

                                                            Mars 2005

(NDLR: je m'y suis largement brûlée, mais... j'ai la peau dure et je survis à ces brûlures, je crois qu'on peut dire comme ça!)

__la_danse_s

Vive la VIE!

Posté par KNTHMH à 06:52 - La vie qui va - Commentaires [6] - Permalien [#]

Commentaires

  • Jubilacion, si tu dis "vive la vie" il faut l'être entier ! or la tête manque (sur la photo). On aimerait savoir qui est ce beau corps sous cette belle robe !
    Je t'embrasse pour ton retour ! Mais ne reste pas esclave de l'ordi !

    Posté par alberto, 09 octobre 2006 à 09:48
  • Ya sicher!

    Mais le "défi" ne comportait pas le fait que je m'affiche en entier, tête y compris sur le net!!!

    Voilà! des raisons impératives et impérieuses imposent que je mette ma tête un peu à part pour le moment encore, non seulement ne pas devenir esclave du net, mais victime du net, je ne sais pas si tu vois ce que je veux dire!

    de toutes façons je ne m'expliquerai pas davantage sur ce sujet, cher Alberto.

    Me ferais-tu doucement "marronner", c'est l'époque des châtaignes et marrons...

    C'est moi qui me suis mise au défi de pouvoir à nouveau courir, marcher, danser, pas au défi de m'exposer ENTIEREMENT SUR LE NET, c'est très différent.

    Mon témoignage réside dans le fait de vouloir reconquérir mon autonomie motrice et de sortir de mon enfermement progressif, je crois que c'est largement accompli, aucune étape n'est à brûler, vois-tu, surtout en ce qui me concerne, mon visage? il est en bas de la colonne à gauche, pour le moment, c'est suffisant!non?

    Un beau visage paisible noyé dans les sables chauds du désert...

    Autrement, tu vas voir trois notes au paravent! (en arrière si tu veux)
    OUAFFE!

    Posté par jubilacion, 09 octobre 2006 à 12:04
  • Aïe! revenue, c'est vite dit!

    En fait Djam est malade, et l'écoutante que je suis et reste se met à son écoute et à son service, c'est la moindre des choses, vu ce qu'il a fait pour moi ces derniètres années quotidiennement!

    donc pas vraiment de retour dans les blogs amis!

    faudra qu'il soit sorti d'affaire! tu vois le net n'est pas devenu mon idole!

    rebise

    Posté par jubilacion, 09 octobre 2006 à 15:00
  • Rien à dire de plus, si ce n'est que je suis fière de toi, même de loin, mais pourtant de si près.

    Parfois la fatigue fait qu'on se sent au bout du rouleau. Mais nous disposons de tant de ressources insoupçonnées. Croire en soi souvent fait toute la différence. Pas toujours je mesure mes propos donc. Mais souvent. Un malade du cancer, abattu face à la maladie n'y résiste pas longtemps c'est connu. Et pour toutes les atteintes à notre santé c'est comme ça. Personellement je suis persuadée qu'il y a en nous le mode "guérison" (qui effleure dans l'effet "placebo") mais nous ne savons en user. Un jour j'ai lu l'histoire d'un homme condamné par la médecine, qui s'était mis à rêver nuit après nuit, que son cancer était un iceberg, et que lui même était un ours polaire attaquant à coups de griffes la glace. En quelques semaines, la montagne de galce diminua, et il se trouva officiellement guéri sous l'oeil interloqué de ceux qui avait fait le diagnostic morbide. Notre esprit récèle bien des mystères encore, je gage qu'à l'avenir nous pourrions faire des découvertes magnifiques à ce sujet...


    Courage ma petite Hayet.


    bon je vais me reposer un peu moi aussi, très enrhumée depuis deux jours, presque pas dormi, j'en ai le dos tout noué. C'est pas grave! )

    Un panier de bises

    Posté par Chris, 10 octobre 2006 à 07:57
  • Oui, courage à nous tous!

    je vais retourner au lit là!

    j'espère que demain, je serai mieux!


    ton panier de bises est aussi délicieux qu'un panier de ceps! hmmmm!

    Posté par jubilacion, 10 octobre 2006 à 23:02
  • il sera fait des découvertes merveilleuses

    certainement à ce sujet, pour l'heure j'ai hâte de retourner au pays de mes rêves, oh pas ceux que j'écris sur le blog, des rêves bien nocturnes, bien ordinaires de quidam fatigué qui aspire au repos au moins huit heures d'affilée!

    à demain tout le monde

    Posté par jubilacion, 10 octobre 2006 à 23:04

Poster un commentaire