Elguijaronegro

Graphisme, photo, vidéos, écrits, musique. - Une partie de ma vie d'artiste - Amis, visiteurs, soyez les bienvenus!

07 décembre 2006

La propriété de son corps et la prostitution

Engagement de la "dispute" sur le sujet

(dispute =  mettre face à face des arguments ou approches divers ou contradictoires sur des sujets controversés)

On aurait pu croire qu’avec la révolution sexuelle tous les stigmates frappant la sexualité multiple et hors mariage des femmes disparaissant, la prostituée aurait connu la même promotion morale que la « fille mère », que son activité serait reconnue comme un véritable métier, ni plus honorable ni plus infamant que celui de postière ou d’écrivain. N’est ce pas une conséquence logique du principe selon lequel en matière sexuelle c’est le consentement qui départage les actes admis des actes réprouvés ? Et la prostitution n’est elle pas une activité sexuelle où le consentement éclairé s’exerce à son état le plus pur ? Si éclairé qu’on négocie les tarifs, qu’on choisit ses clients, qu’on fixe d’avance ce qu’on fera ensemble, toutes choses que les gens éperdus de passion amoureuse ne sauraient faire.
Pourtant rien de cela n’arriva en France, tout comme dans bien d’autres pays occidentaux. Au contraire, la société française condamne de nos jours la prostitution plus que jamais en faisant appel à des arguments anciens et modernes. Les ligues de vertu considèrent les prostituées comme des dégénérées qui affichent leur commerce devant des passants innocents et pudiques et les courants féministes majoritaires comme des victimes de la misogynie, de la domination masculine, de la mondialisation et du capitalisme.
Je vais examiner ce deuxième groupe d’arguments afin de montrer leur faiblesse et leur incohérence tout en essayant de comprendre le type de morale sexuelle implicite qu’ils véhiculent. Le pari de cet exercice étant que l’analyse des arguments avancés à l’encontre de cette question marginale de la prostitution nous aidera à dégager les véritables principes moraux qui structurent aujourd’hui les comportements sexuels.

biographie des deux intervenantes (IACUB Marcela: juriste; HENNETTE-VAUCHEZ Stéphanie: professeur de droit)

écouter la conférence intégrale en wmv

ou

ram (le flux est plus régulier)

source (web téléenseignement et recherche) conférence du 14-10-06

Posté par KNTHMH à 01:42 - Débats-campagnes citoyennes-pétitions - Commentaires [7] - Permalien [#]

Commentaires

  • Je ne dirai rien sur ce sujet précis, vu que chaque fois que je l'ouvre ça finit en pugilat. Et puis d'abord je ne me suis jamais prostituée donc, je me refuse à parler à la place des concerné(e)s. Et je trouve que nul ne devrait parler à leur place d'ailleurs. De quel droit?

    Bisous petite soeur

    Posté par Chris, 07 décembre 2006 à 14:43
  • a bien raison ma grande soeur, bien!

    pas de pugilat!

    moi pas aime ça du tout, on peut parler en personnes raisonnables et posées.

    Les débats auxquels je fais référence ont un ton très particulier sur le sujet!!!

    et la conception des "disputes" en question est assez originale
    (ceci dit en passant inaugurer les disputes par des discours contradictoires au sujet de p... me paraît très jouissif au point de vue du jeu de mot- uniquement- car la teneur des débats est frigidifiante!)

    Je me garde bien de dire ce que j'en pense!

    Je pense en tous cas que la juriste et la prof de droit sont d'excellente chercheuses et théoriciennes mais...

    bon, il faut en effet vivre quelque expérience pour en parler sciemment et utilement, si on a toutefois envie d'ouvrir vraiment la bouche à ce sujet, donc à son propre sujet.

    Mais ici, en fait, le débat ou la dispute opposant ou réunissant les deux débatteuses est davantage sur la propriété de son corps, et encore...et sur les comportements sexuels et la morale qui s'en dégage.

    C'est drôle tout de même, qui peut se prétendre libre de quoi que ce soit?
    A ce jour on n'est pas plus libre ou libéré qu'il y a cent ou mille ans!

    C'est très perso, mais je continue à dire et penser que Christ (yeshua) nous rend libre lorsqu'on l'accepte et qu'on l'"épouse"!

    Bisous doux

    Posté par jubilacion, 08 décembre 2006 à 03:33
  • En fait je pense qu'on parle beaucoup de "droit à la prostitution" et pas assez de "droit à ne pas se prostituer" par quelque contrainte que ce soit. J'ai entendu à la télé que des milliers d'étudiantes se prostituent pour payer leurs études. Je trouve ça effrayant, monstrueux qu'une jeune fille en arrive à vendre son corps (à quand ses organes????) pour pouvoir poursuivre ses études.

    Que celles adultes, qui en toute conscience et acceptation, voient dans la prostitution un "service" comme un autre, cela ne me dérange nullement. Et pour dire vrai le terme "aller aux putes" me hérisse de colère par son mépris. Ceux qui "vont aux putes" sont bien heureux qu'il y en aient, non? Alors un peu de respect pour la personne humaine. Pour revenir à mon idée de base...hem...je trouve qu'on ne parle pas assez de celles qui sont forcées à la prostitution. Toutes ces gamines de l'est, enlevées ou vendues par des macs et qui vivent l'horreur.

    Droit à la prostitution. Ok, mais il faut aller jusqu'au bout de la question. En considérer tous les paramètres. Laisser de côté la morale et les bonnes moeurs pour ne prendre en compte que l'HUMAIN; Moi honnêtement, sincérement c'est la seule chose qui m'importe.


    Voilà je me suis exprimée.

    bisous Speranza!

    Posté par Chris, 08 décembre 2006 à 08:29
  • Merci, merci, merci

    MERCI!

    Tu as RAISON!

    je voudrais bien qu'il y ait le droit à ne pas se prostituer!

    et je voudrais aussi bien voir hors d'état de nuire tous les macs du monde!
    que personne ne soit contraint par autrui à la prostitution sous aucune de ses formes, et à aucun âge!!!(voir Thaïlande par ex)

    et je voudrais aussi espérer que l'on n'ait pas besoin de vendre son corps (quelque partie que ce soit, pour quelque usage que ce soit!) pour survivre ou se payer ses études!

    Pour moi la morale c'est de la merde si elle ne considère pas en PREMIER l'humain!


    Merci de t'être exprimée

    ___________________________


    Heureusement que Yeshua ne juge pas aux apparences et accueille à bras ouverts celles et ceux qui sont brisés par toute prostitution, voilà ce que j'ajoute personnelement.

    Bises à toi amie, merci de t'être "mouillée" dans le dialogue

    Posté par jubilacion, 08 décembre 2006 à 14:14
  • Merci Hayet de m'avoir comprise. Je ne condamne pas, je ne juge pas. Chacune fait ce qu'elle veut et surtout ce qu'elle peut. Mais je pense qu'aucune femme ne devrait être contrainte sous quelque forme que ce soit (force, financière etc) à se vendre. Nul ne devrait jamais avoir à mettre en jeu sa dignité. Mais bon, ce que j'aimerai est totalement utopique j'en ai bien conscience.

    Voilà ma chèrie, je te fais un gros bisou je repasse ce soir voir tes vidéos

    Posté par Chris, 09 décembre 2006 à 11:35
  • merci

    je me lève à peine tellement les derniers jours, les dernières heures m'ont brisée

    alors je ne te dis pas à "ce soir", je serai certainement allongée et ne passerai pas sur le net, mais viens voir, oui, merci, et dis, ou écris quelques mots.

    Bisous pour le week-end!
    et souhaits pour que le tien soit très bon.

    Tendresse

    Posté par jubilacion, 09 décembre 2006 à 15:35
  • Je suis passée, tu trouveras quelques mots à ton retour devant ton écran.

    Tendresse

    Posté par Chris, 09 décembre 2006 à 20:47

Poster un commentaire