Elguijaronegro

Graphisme, photo, vidéos, écrits, musique. - Une partie de ma vie d'artiste - Amis, visiteurs, soyez les bienvenus!

30 novembre 2007

Tipaza. Clôture du colloque international sur tamazight

Le 2e colloque international sur l’enseignement de tamazight, dont les travaux ont débuté le 26 novembre au complexe La Corne d’or de Tipaza, a pris fin hier.

Après trois jours de débats, les participants à cette rencontre, en particulier des universitaires algériens et étrangers (France, Niger, Australie), sont sortis avec des recommandations lues lors de la cérémonie de clôture des travaux de ce colloque. Cette rencontre, dont l’objectif est de permettre aux Algériens de se rapproprier leur langue ancestrale, a été également une occasion pour faire le bilan de près de 10 ans d’enseignement de la langue amazighe. Enseignée au début dans 18 wilayas, tamazight, notent les participants, n’est professée aujourd’hui que dans 11 wilayas. « La motivation des enseignants, du mouvement associatif et de la cellule familiale d’une part, et d’autre part la réelle volonté politique de l’Etat qu’il faut mettre en application, constituent incontestablement les facteurs essentiels pour le développement de l’enseignement de la langue amazighe », expliquent-ils. Selon eux, la généralisation de la langue amazighe en Algérie devra s’effectuer d’une manière démocratique et progressive. « Il y a lieu de commencer par les régions à forte concentration berbérophone et progresser dans les autres zones, en motivant et en sensibilisant les populations algériennes sur l’utilisation de leur langue maternelle, le tamazight, sans recourir à la politique dictatoriale employée par l’Etat pour imposer l’arabisation à la population juste après l’Indépendance du pays », déclare l’un des animateurs de ce colloque venu de l’université de Batna. Parmi les recommandations de ce colloque, il y a également « l’ouverture des départements de langue et culture amazighes au niveau des universités d’Alger, Batna, Khenchela, Ghardaïa, Oum El Bouaghi et Biskra ».

M’hamed H.

source

Posté par KNTHMH à 06:29 - Culture berbère - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire