Elguijaronegro

Graphisme, photo, vidéos, écrits, musique. - Une partie de ma vie d'artiste - Amis, visiteurs, soyez les bienvenus!

21 janvier 2009

Guantanamo, suspension des procédures pendant 120 jours

Il avait fait de la fermeture Guantanamo une promesse de campagne. La prison controversée n'est pas encore fermée, mais Barack Obama en a enlenché le processus. Sa première décision en tant que président des Etats-Unis a été de requérir la suspension des procédures judiciaires pendant 120 jours.

"Dans l'intérêt de la justice et à la demande du président des Etats-Unis,  et du secrétaire à la Défense Robert Gates, le gouvernement requiert, respectueusement, que les commissions militaires autorisent un ajournement des procédures dans les cas mentionnés jusqu'au 20 mai", explique les procureurs des tribunaux  d'exception de Guantanamo dans la motion qui sera présentée mercredi à deux juges.

"Guerre contre le terrorisme"

Le premier, Patrick Parrish, examine le cas de Omar  Khadr, un Canadien arrêté à 15 ans en Afghanistan pour le meurtre d'un militaire  américain. Il a accédé à la requête présidentielle. Le second, Stephen Henley, est en charge des cinq hommes accusés d'avoir  organisé le 11-Septembre.

Le président Obama a donc  décidé de commencer par suspendre le système judiciaire mis en place en 2006 par  l'administration Bush pour juger les détenus de Guantanamo poursuivis pour  crimes de guerre. Depuis plus de sept ans, des centaines de prisonniers de la "guerre contre le terrorisme" sont plongés dans un véritable trou noir à Guantanamo (Cuba).  Plus de 800 prisonniers sont passés par la base, et environ 245 y sont encore  détenus, la plupart à l'isolement dans des quartiers de haute sécurité.

Les réglementations de Bush suspendues

La nouvelle administration du président  américain Barack Obama a annoncé mardi dès son entrée en fonctions suspendre quasiment toutes les réglementations laissées par l'administration Bush et pas encore entrées en vigueur, le temps qu'elles soient réexaminées. L'administration Bush avait fait la même chose avec les réglementations que l'administration démocrate de Bill Clinton n'avait pas eu le temps de promulguer avant de céder la place.

source





Commentaires

Poster un commentaire