Elguijaronegro

Graphisme, photo, vidéos, écrits, musique. - Une partie de ma vie d'artiste - Amis, visiteurs, soyez les bienvenus!

08 mai 2010

J'avais dit que je témoignerai sur l'inceste, l'anorexie

J'ai voulu visionner, puisque j'avais les liens, les émissions d'Arte sur l'inceste:

 

http://plus7.arte.tv/fr/1697660,CmC=3184672,scheduleId=3147922.html

http://plus7.arte.tv/fr/1697660,CmC=3184674,scheduleId=3147924.html

http://plus7.arte.tv/fr/1697660,CmC=3184676,scheduleId=3147926.html

j'ai pu regarder sans sourciller les témoignages
j'ai si longtemps travaillé sur moi à ce propos, et puis j'ai aussi longtemps répondu sur un forum à beaucoup de personnes comme moi
non je ne ressens plus une émotivité particulière, donc je peux écouter attentivement en toute liberté

et puis pour durs que soient ces témoignages aux oreilles de ceux qui n'ont pas vécu l'inceste, ces témoignages sont si pudiques, si exempts de détails crus ou choquants, l'émission est très bien faite, toute oreille peut l'entendre

et pendant que j'écoutais, une conviction m'est venue

l'anorexie s'est installée et développée chez moi dans des cas bien précis, liés au mensonge que l'on dit à mon propos, à des injustices intolérables qui me sont faites

1) j'ai 9 ans, une institutrice me fait une grave injustice, après m'avoir donné un ordre et avoir oublié cet ordre, elle me punit de lui avoir obéi, me met un zéro pendant une compo de maths, ce qui me déshonore publiquement: elle me cite en mauvais exemple devant tous, elle me sanctionne d'une note éliminatoire et j'ai donc une mauvaise place au classement, je proteste et je suis plus gravement punie.
J'ai peur de raconter la vérité à mes parents, mon estomac se ferme, je ne peux accepter aucune nourriture
ma mère s'en aperçoit, et au bout de quelques jours, réussit à me faire parler et expliquer toute l'affaire

résultat:
elle va mettre la tête au carré à l'instit

pour moi:
ma période anorexique cesse


2) j'ai 11 ans, une parente refuse de me croire lorsque je dénonce les pratiques de son époux à mon égard
elle dit que je suis une menteuse
elle insinue que je suis une perverse, une provocatrice
elle m'oblige à demander pardon à son mari pour les mensonges que j'ai racontés à son sujet
elle me demande de garder le silence, le "secret" pour toujours sur l'affaire

j'ai été anorexique surtout pendant la période qui a précédé ma décision de tout dire à cette parente
mais cet état de mensonge dans lequel elle m'a plongée, ne m'a pas donné une relation saine à mon corps et à la nourriture qui m'était prodiguée chez eux
ils me nourrissaient à la place de ma mère qui était entrain de lutter pour la vie dans un hôpital lointain, pendant que ma mère se mourrait, ils prétendaient prendre sa place, me nourrir de mets, d'amour vrai et désintéressé
mais ils me faisaient violence et injustice, de plus ils critiquaient mes parents au cours de chaque repas, c'était un autre assassinat! chaque fois que l'on était censé manger, donc écoeurement total , la boule dans l'estomac, l'envie de vomir alors qu'on n'a même pas mangé

la peur, le dégoût, et cette horreur éprouvée au sujet de ce couple qui salissaient mes parents en plus de me salir!


3) j'ai 19 ans, un homme que j'aime raconte des mensonges à sa mère à mon sujet, et me jette parce que je rétablis la vérité

là c'est encore plus grave pour moi, remettre en cause un amour que j'éprouve très fort envers quelqu'un et dont je me suis crue aimée, désirée
cet amour balayé parce que je ne veux pas entrer dans le mensonge
amour devenu de toutes façons impossible puisque celui que j'aime n'est pas vrai, il veut vivre dans le mensonge, et moi je ne le peux pas car c'est équivalent à vouloir ma mort, et j'aime vivre, et je ne veux pas vivre soumise, à aucun prix

donc anorexie, et perturbation de cycles, absence de menstruation = mon corps refuse de se maintenir en vie, refuse d'avoir des conditions favorisant l'éclosion d'autres vies


CONCLUSION:
j'en conclue que lorsqu'on raconte des mensonges importants à mon sujet, publiquement, je proteste de vive voix et de ma bonne foi, on ne veut pas me croire et cela déclenche un processus mortifère, une opération suicide par refus de mon corps d'ingérer de la nourriture, le corps proteste à sa façon

ET DEPUIS:
4)  encore il y a quelques mois on m'a fait grave injustice, lorsque j'ai voulu avoir au moins des explications, on m'a envoyée sur les roses, ben voilà c'était comme ça, et puis des personnes extérieures étaient fautives, alors hein qu'est-ce qu'on y pouvait?
en fait pour une fois de plus on m'a rejeté la faute dessus parce que j'osais demander des explications à la personne qui était censée avoir initié le processus

cette fois plus qu'anorexie: boulimie et déprime




mensonge, mensonge, ras!

comment faire le deuil d'une enfance qui n'a pas eu lieu?

d'un amour qui n'a pas eu lieu?

d'une honorabilité qui n'a pas eu lieu?

d'une vie brisée à coup d'accusations publiques fausses?

dur n'est-ce pas!


ce ne sont pas les seules épreuves de ma vie! oh non!

maladies, exils, humiliations, violences

mais je suis toujours là

c'est vrai cette année est difficile pour de multiples raisons

je n'en suis pas sortie, car c'est à mon corps que je dois parler une fois de plus, lui dire qu'il peut dormir tranquille en paix, qu'il peut manger de façon raisonnable, que le danger est passé, une fois de plus, qu'à priori, je n'ai rien à craindre

mais c'est en effet trop me demander que d'entrer en relation réelle, "charnelle" (sans connotation sexuelle = voir, toucher, faire connaissance en chair et en os) avec des "inconnus" (des personnes rencontrées uniquement sur le net), je suis moins solide que l'an passé à pareille époque, il s'est passé trop d'évènements difficiles, je dois sans cesse faire surface, m'adapter, reprendre pied, c'est tuant pour moi

les quelques amis qui m'accompagnent d'une manière ou d'une autre d'une manière "suivie" sur le net et auxquels je tenais ont certainement leurs problèmes personnels, mais ils disparaissent de mon "univers", c'est très difficile et déstabilisant pour moi,


pour toutes ces raisons conjuguées, je perds la faculté de m'organiser et la faculté salvatrice de créer également

j'en arrive même à avoir envie de lâcher toutes mes activités bénévoles et culturelles

d'être plongée pour un long temps dans du "plus rien" (je comprends le bien-fondé de cures de sommeil)

c'est une autre forme d'anorexie chez moi, le refus culturel, le refus de l'état de veille

 

Tah

 

ces derniers jours, j'ai signé la pétitions contre la prescription:

http://petition-antiprescription.net/

MEMO:

 

AIVI: Association Internationale des Victimes de l'Inceste http://aivi.org

signale cette émission de FRANCE 3

L’inceste : enfances brisées, vies explosées, film sur France 3 lundi 10 mai

Un film de 90 minutes d’Alexandra Riguet et d’Anne de Réparaz.

 

ALERTE, AIDE, SIGNALEMENT:

au téléphone le 119 pour alerter sur l'inceste

Posté par KNTHMH à 18:54 - La vie qui va - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire